Voyage : comment se débarrasser des puces de sable ?

Voyage : comment se débarrasser des puces de sable ?

Voyage rime souvent avec plage, et l’on imagine tout de suite le calme paisible et ensoleillé, le roulis des vagues et l’odeur de crème solaire… Oui mais voilà, à la plage, certaines bébêtes pas franchement sympathiques peuvent décider de venir perturber votre farniente. C’est le cas des puces de sable, aussi appelées puces de mer.

Ces petits crustacés (oui, ce ne sont pas des insectes !) ont la fâcheuse manie de sauter de grain de sable en grain de sable, à la recherche d’une victime désignée. Les talitres sauteurs – c’est un autre de leur nom – peuvent non seulement vous piquer mais aussi embarquer dans vos affaires et rapidement infester votre logement, votre garde-robe et même, une fois rentrés de vacances, votre domicile ! En effet, il n’est pas rare de ramener ces intrus dans ces valises…

Voici donc un article complet pour traiter les puces de mer et surtout pour se débarrasser efficacement de ces intrus qui pourraient bien ternir vos vacances à la mer…

Comment prévenir les piqûres des puces de sable ?

Les puces de sable ne sont pas à proprement parler des puces, puisqu’il s’agit de crustacés. Très appréciés des petits oiseaux, ces crustacés ont un rôle important dans l’écosystème.

Ne pas aller à n’importe quelle plage, ni n’importe quand

Notre premier conseil pour éviter les piqûres des puces de sable serait tout simplement de ne pas se rendre sur les plages jonchées d’algues, très fréquentées par les oiseaux marins ou encore tout simplement évitées par les touristes. Tous ces éléments doivent vous alerter : il y a de grandes chances que ces plages soient davantage infestées par les talitres sauteurs. Les algues qui jonchent la plage entrent rapidement en décomposition sous l’effet de la chaleur, elles attirent alors les talitres qui s’en nourrissent… !

Personnes couchées dans le sable

Autre point essentiel : éviter les heures où les puces de sable sont les plus actives. Ces crustacés vivent essentiellement la nuit, elles sont actives du crépuscule jusqu’au matin. Préférez donc une promenade à la plage durant l’après-midi et surtout lorsque le temps est sec. La brume ou de fines pluies suffisent à faire sortir ces petites bêtes et à décupler leur volonté d’en découdre avec votre peau…

S’allonger sur une chaise longue est conseillé

Si vous vous couchez à même le sable ou encore simplement sur une serviette posée au sol, vous êtes un plat de choix pour les puces de sable. Avoir une chaise longue ou un autre séant de ce type permet de s’isoler quelque peu du sable, où vivent les crustacés.

Enfin, si une promenade nocturne sur la plage vous tente, un conseil : porter un pantalon léger (en toile par exemple) et avoir ses chevilles protégées permettra d’éviter certaines “morsures” peu agréables…

Repousser les puces de sable à l’aide d’une lotion

La plupart des insecticides vendus en pharmacie sont relativement peu en efficaces, pour la bonne et simple raison que la puce de sable n’est PAS un insecte. Il faut au contraire utiliser des recettes maison et des astuces simples pour se débarrasser des puces de sable. Voici les ingrédients requis pour créer une super protection contre les puces de sable :

  • 15 cl d’eau de source
  • 5 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé ou d’eucalyptus citronné
  • 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de clou de girofle

Mélangez le tout puis placez ce mélange dans un petit spray. Aspergez vos articulations (poignets, chevilles en priorité) ainsi que vos jambes avant d’aller à la plage, puis à une fois toutes les heures lorsque vous êtes prêt du sable.

Cela devrait suffire à repousser les attaques des puces de sable, qui seront irritées par les huiles essentielles.

Changez régulièrement votre linge de lit

L’autre point noir avec les puces de sable, c’est qu’on les amène partout avec soi ! Si vous avez laissé votre sac quelques heures à même le sable, il y a fort à parier que vous allez emporter avec vous quelques-uns de ces crustacés… Au risque qu’ils prolifèrent dans votre logement de vacances, et jusqu’à vos draps de lit ! Si en plus certains sont accrochés à vos poils ou à vos vêtements, alors la nuit risque d’être mouvementée !

Plage avec parasols, vue de drone

C’est pour toutes ces raisons qu’il est important de changer très régulièrement vos draps durant votre villégiature, surtout si vous subissez certaines irritations/démangeaisons au niveau des chevilles, des jambes ou du torse. N’hésitez pas non plus à laisser vos sacs et habits “de plage” à l’extérieur durant plusieurs heures, pour que les puces de sable ne puissent rentrer à l’intérieur.

Douches régulières et serviettes propres

Un autre conseil qui tient du bon sens : à chaque retour de plage, rincez tout votre corps à l’eau claire pour vous débarrasser des puces éventuellement “attachées” à vous ! Prendre une simple douche permettrait en effet de réduire drastiquement le risque de piqûre.

Autre geste essentiel en vacances : ne conservez pas la même serviette de plage durant tout votre séjour ! Cela multiplie les risques et cela n’est pas, il faut bien le dire, très hygiénique…

Piqûre d’une puce de sable : comment réagir ?

Si malgré toutes ces précautions vous avez tout de même été “attaqué” par une ou plusieurs puces de sable, pas de panique : les piqûres (qui sont en réalité des griffures !) sont bénins. Ils reste que certaines personnes réagissent très fortement à ces attaques, notamment les personnes déjà embêtées par les piqûres de moustique.

Voici quelques conseils pour vous éviter des démangeaisons à rallonge…

Ne grattez surtout pas !

Gratter l’endroit qui vous démange va amplifier l’impression de brûlure, et peut causer d’autres lésions inflammatoires. Il faut donc éviter, autant que faire ce peut, de gratter vos piqûres. Tout cela risque juste d’empirer le phénomène !

En plus, la création de nouvelles petites blessures risque d’attirer d’autres nuisibles, notamment les moustiques, par l’odeur alléchés… Il ne faudrait pas qu’une petite piqûre de puce de mer entraîne une suite de tracas propres à gâcher vos vacances !

Optez pour une crème anti-démangeaison efficace

Les crèmes à base de calamine (une poudre rose faite à partir de plusieurs minéraux) permettent de calmer les irritations locales. Si cela ne suffit pas à vous soulager, il faudra penser à passer par la case médecin qui pourra vous prescrire des médicaments plus forts, notamment de la cortisone ou encore des antihistaminiques.

En effet, les personnes fortement allergiques ou dites “à risque” peuvent développer des formes rares de réactions allergiques très importantes, qui peuvent s’avérer dangereuses pour la santé. Si vous êtes dans cette situation, une visite chez votre médecin généraliste (et potentiellement chez un allergologue) vous permettra d’obtenir un traitement sur-mesure.

Une recette naturelle pour soulager les piqûres de puces de sable

Songez aussi que vous pouvez recourir à des huiles essentielles naturelles qui, une nouvelle fois, peuvent être très efficaces. Attention : il faut bien diluer ces huiles dans de l’eau, et soulignons que les huiles essentielles ne conviennent ni aux bébés, ni aux femmes enceintes !

Huile essentielle pour soulager les démangeaisons de puce de sable

Pour calmer vos irritations dus aux puces de sable avec des huiles essentielles, nous vous conseillons d’opter pour l’huile essentielle d’arbre à thé (un antisceptique naturel), couplé à l’huile essentielle de lavande aspic (qui calme les démangeaisons). Mélangez 2 gouttes de chaque huile dans 15 à 20 cl d’eau et vous obtiendrez une lotion efficace et naturelle pour soulager vos piqûres. Vous pouvez également ajouter une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude, un autre élément naturel qui permet de réduire les démangeaisons.