Comment choisir sa place dans le bus ?

Comment choisir sa place dans le bus ?

Lorsqu’on voyage beaucoup, il n’est pas rare que l’on effectue certains trajets en transports en commun. Le bus est généralement le moyen de transport le plus emprunté par les touristes pour voyager et découvrir un pays ou une région. On a tous des souvenirs de voyages effectués en bus : en bande à chanter sur les places à l’arrière, à l’avant pour pouvoir voir la route et ne pas être malade, près de la sortie à côté d’une copine… Chaque place a sa particularité, ses avantages et inconvénients. Mais chaque personne a des préférences pour voyager sereinement. Nous vous dévoilons ici comment choisir la meilleure place dans le bus à travers divers critères.

Mal des transports : choisissez l’avant du bus

Sièges de bus

Certaines personnes ont le mal des transports et sont malades lorsqu’ils effectuent de longs trajets. En effet, le mal des transports est lié à une réponse du cerveau  qui n’est pas adaptée. Ce dernier reçoit des informations contraires. L’origine de cette contradiction est due à l’écart qu’il existe entre la perception visuelle fournie par nos yeux et le centre d’équilibre qui, lui, est fourni par notre oreille interne.

Lors de trajets de longue durée, il va y avoir une stimulation du vestibule (l’organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne) qui va faire apparaître un malaise ainsi que des symptômes divers et variés comme la sensation d’inconfort dans le ventre, des nausées, un dégoût profond pour les odeurs et la nourriture, une grande fatigue, des sueurs froides, des maux de tête, des vertiges, une hypersalivation, des vomissements…

Pour éviter ces désagréments lors d’un trajet en bus, il s’agira donc d’opter pour la meilleure place. Le malaise est du à différence qui existe entre la perception de rapides balancements/accélérations/ralentissements qu’il peut y avoir et les informations que nos yeux recueillent. Ces derniers perçoivent les informations de façon plus lente, ainsi une confusion se crée, le cerveau a des difficultés à analyser la situation et on voit apparaître de symptômes de cinétose.

Si vous êtes concerné par ce type de trouble lorsqu’il existe une discordance entre le système vestibulaire et la perception visuelle, alors vous avez tout intérêt à choisir une place à l’avant du bus. En effet, pour éviter de créer un conflit sensoriel il faut que vous puissiez voir al route pour que votre cerveau comprenne les différents mouvements du véhicule. Les premières places à l’avant du bus offre un large panorama qui permet au cerveau d’obtenir des informations visuelles cohérentes avec ce qu’il permet au niveau de l’équilibre : l’écart entre les deux est réduit. Se placer à l’avant permet d’anticiper les mouvements et de limiter les symptômes.

Les autres conseils à mettre en place si vous avez tendance à ressentir un malaise en bus sont :

  • D’éviter les odeur de nourriture, de café, de tabac ;
  • De porter une tenue adaptée : ni trop chaude, ni trop légère ;
  • De manger un repas léger avec des sucres lents avant le départ ;
  • De se placer près de la fenêtre pour bénéficier d’un peu d’air frais si besoin ;
  • De maintenir sa tête dans une position stable avec l’appui-tête ou un coussin de voyage ;
  • Si besoin et avec la recommandation d’un médecin : de prendre un traitement pour lutter contre le mal des transports ;
  • De fixer l’horizon et d’éviter de lire ou regarder un écran.

L’autre avantage des premières places dans un bus est que vus pouvez profiter pleinement de la vue et des différents paysages. L’horizon vous appartient !

Petit dormeur : optez pour un siège au centre du bus

Paysage et bus

Les places du milieu sont idéales car elles permettent à la fois d’avoir une stabilité au niveau du ressenti des mouvements du véhicule mais aussi de bénéficier d’une place au calme.

L’idéal serait de se placer près d’une fenêtre pour bénéficier d’un appui et de la vue sur les différents paysages. Ainsi placé, vous avez la possibilité de maîtriser plusieurs choses comme le fait de tirer ou non le rideau pour vous cacher des lumières de l’extérieur mais aussi de pouvoir vous appuyer sur la fenêtre pour y poser votre tête.

Si vous n’êtes pas un grand dormeur et que aimez profiter des arrêts réalisés par le bus pour vous aérer sans déranger votre voisin, alors la place au centre du bus côté couloir est idéale pour vous. En effet, vous pourrez bouger autant que vous le souhaitez pour chercher vos affaires dans le sac situé au dessus de votre tête, vous rendre aux toilettes, vous dégourdir les jambes…

Hypersocial : le fond du bus vous appartient !

C’est bien connu, les places situées au fond du bus sont souvent occupées par des groupes de personnes qui aiment échanger, discuter, chanter… Le fond du bus est un endroit convivial où l’on partage véritablement une partie du voyage.

Au fond de chaque bus, se trouve la fameuse lignée de 5 places. Celle-ci est généralement occupée par un groupe d’amis. Les places aux alentours permettent à d’autres voyageurs de se greffer au groupe et de profiter pleinement sans pour autant déranger le conducteur qui se trouve à l’opposé du bus.

A l’inverse, ces places ne sont pas faites pour les personnes discrètes qui n’aiment pas être vues et écoutées des autres. Exit les écouteurs au fond du bus : ici on partage !

Avant votre prochain voyage en bus, à vous donc de déterminer quels sont vos envies et vos besoins pour effectuer le trajet : vous saurez ainsi quelle place choisir ! Le choix de la place pourra aussi dépendre du moment où vous prenez le bus : s’il s’agit du matin, du soir, de l’été ou de l’hiver, d’un trajet effectué seul ou à plusieurs…

Enfin si vous êtes du genre inquiet concernant votre sécurité, misez sur des places près des sorties et issues de secours. N’oubliez pas aussi qu’un bon trajet passe également par un bon équipement : plaid, écouteurs, eau, petits gâteaux, bouchons d’oreilles, lampe de poche, un chargeur de portable…