Peut-on monter et marcher sur le toit d’un camping-car ?

Peut-on monter et marcher sur le toit d’un camping-car ?

Vous souhaitez profiter d’un beau coucher de soleil ou regarder les étoiles depuis le toit de votre camping-car ? Il est vrai que ce poste d’observation s’avère idéal pour obtenir un horizon bien visible et découvert. Mais est-ce vraiment conseillé de monter sur le toit pour observer la vue de la localisation où se situe son campingcar, ne serait-ce pour le nettoyer, réaliser l’entretien du véhicule ou procéder à des réparations ? Cela ne risque-t-il pas d’endommager votre véhicule ? Nos réponses et nos conseils dans cet article  pour monter sur son fourgon !

Monter sur le toit de son camping-car est possible

Camping car de voyage

Cela n’est pas recommandé, mais il y a très peu de risques de s’enfoncer dans la carrosserie. Le toit du véhicule camping-car est très résistante et soutenue par des armatures métalliques solides ainsi que par un système d’isolation qui lui confère une certaine rigidité supplémentaire.

Bien sûr, si vous pesez un poids important (100 kg et plus) ou si votre camping-car est un vieux modèle fatigué avec des pièces usées, vous augmentez les risques d’endommager le toit de votre camping-car, notamment son étanchéité. Mais dans la plupart des cas, c’est sans danger pour le véhicule. Faites tout de même attention à ne pas marcher ou vous appuyer sur une éventuelle fenêtre de toit qui bénéficie de moins de protection et est nettement moins solide et résistante au poids que la carrosserie !

Notons que certaines tâches d’entretien et de nettoyage de l’intérieur et de la carrosserie requièrent de monter sur le toit, par exemple pour réparer des joints ou des fissures ou encore pour contrôler l’état du toit de votre camping-car. Si vous n’êtes pas très rassuré à l’idée de monter là-haut pour effectuer l’entretien (nettoyer le pourtour des lanterneaux pas exemple)et les petits travaux de réparation, trois conseils :

  • Mettez vous à quatre pattes (voir à plat ventre) plutôt que debout, ou encore à genoux si vous êtes à l’aise dans cette position. Cette posture vous permettra d’être plus serein pour le toit de votre carrosserie. En effet, cela permet de mieux répartir votre poids et de prévenir toute chute, notamment si, pour le lavage, il y a de l’eau sur le toit ou encore s’il y a de la neige.
  • Comme dans un grenier ne disposant pas de toit solide, disposez des planches de bois sur le toit du camping-car, planches sur lesquelles vous vous appuierez. Ces accessoires permettront également au camping-car une meilleure répartition de la charge. Aussi, évitez de monter lorsque le toit est encombré, avec des vélos par exemple.
  • Montez sur votre véhicule lorsqu’il est parfaitement sec, cela peut vous éviter une glissade dangereuse.

Lire aussi : Que ramener des Canaries comme souvenir ?

Je n’ai pas d’accès ou d’échelle prévue pour monter. Puis-je monter ?

Il faut bien comprendre que monter sur le toit de votre camping-car relève de votre responsabilité, en cas de chute ou de blessure infligée à soi-même comme à autrui. Il est donc important de prendre un maximum de mesures de sécurité pour ne pas tomber du fourgon, surtout lorsqu’aucun accès n’est prévu pour vous hisser sur le toit.

L’absence d’échelle ne signifie pas qu’il est impossible de monter sur le toit ou que celui-ci va s’effondrer ou s’incurver à la première pression venue ! Si vous voulez monter sur le toit pour effectuer un simple nettoyage, songez aussi que plusieurs outils (notamment les outils fiamma) existent pour vous faciliter la tâche :

  • Des échelles en acier et autres escabeaux sécurisés ;
  • Des balais et brosses télescopiques pour un nettoyage rapide et serein ;
  • Des balais vapeurs – mais n’utilisez pas de haute pression au risque d’endommager le toit !

Notons enfin que si les toits des camping-cars sont suffisamment solides pour soutenir le poids d’une ou deux personnes (avec un maximum de poids tout de même), il convient de rester prudent et d’éviter tout mouvement brusque une fois sur le toit. Alors s’asseoir quelques minutes sur le toit pour voir un magnifique coucher de soleil, pourquoi pas ! Mais il ne faudrait pas sauter sur le toit au risque de l’endommager pour de bon.

Vérifier la solidité du toit de mon campingcar

Camping car et horizon

Si vous avez acheté votre véhicule d’occasion, alors vous aurez très peu de chances de savoir dans quel état est le fourgon. En effet, si l’intérieur vous paraît bien entretenu, vous ne savez pas comment le lavage et l’entretien des pièces des fourgons ont été réalisées.  Aussi, l’étanchéité peut être douteuse. Nos conseils pour poser le fourgon en toute tranquillité dans la localisation attitrée au camping est de procéder à un check-up :

  • Lorsqu’il pleut, il y a-t-il de l’eau qui s’accumule sur le toit ?
  • Le toit est-il doté d’un ou plusieurs accessoires ?
  • Il y a-t-il un revêtement de protection sur le toit ?
  • Les parois de vos fourgons verticales et arrière sont-elles en aluminium ou en polyester ?
  • Les pièces situées au dessus de vos fourgons vous semblent-elles en bon état ? (pas de rouille, etc.)
  • La localisation de votre engin type caravane est-elle stable ?

Une fois ces vérifications faites, voici quelques messages et astuces de préventions pour vérifier si vous pouvez oui ou non monter sur vos fourgons :

–> Vérifier l’étanchéité en appliquant une résine spéciale, le fourgon résiné sera alors protégé.
–> Si vous possédez un appareil gaz ou un réfrigérateur, prenez le temps de voir si l’électroménager est bien isolé

Un camping-car est avant tout un… véhicule mobile!

Enfin, sachez que lorsque vous roulez, votre camping-car subit des mini chocs et contraintes sur la route qui, souvent, sont plus destructrices pour le dessus du camping-car.

Si vous souhaitez monter sur le toit, il faudra être délicat et ne pas sauter sur le dessus du véhicule. Cela vous évitera de fragiliser le toit du camping-car et de ne pas le fissurer. Pensez également à monter avec les bonnes chaussures : les sabots sont à proscrire et tout autres paires glissantes ou lourdes.

Mais si vous n’êtes pas décidé à monter ou que vous craignez pour votre véhicule, vous pouvez toujours effectuer les vérifications depuis un autre emplacement à hauteur ou vous munir d’accessoires et pièces de type échelles et balais télescopiques pouvant se connecter à un système d’arrosage pour le lavage à l’eau.

Certains camping-cars sont équipés de barres de toit qui peuvent servir de galerie pour entreposer des vélos par exemple. Dans ce cas, il vaudrait mieux éviter de monter